L’explosion des cas de coronavirus en France démontre la gestion catastrophique de la crise sanitaire par le Gouvernement. Les hésitations permanentes, les errements et les demi-mesures n’ont pas permis de retarder la seconde vague.

Malheureusement, il s’est une nouvelle fois livré à un exercice solitaire n’ayant pas le courage d’associer et d’informer régulièrement les formations politiques sur l’évolution de la situation.

Cet aveu d’échec, c’est aussi celui du Chef de l’État.

Une cérémonie s'est déroulée au Cannet ce jeudi 22 octobre 2020, en hommage à Samuel Paty, professeur d'Histoire, victime de l'islamisme radical, qui a payé de sa vie son dévouement pour l'enseignement et la transmission aux jeunes générations des valeurs qui fondent notre Nation.

Discours de Michèle TABAROT

« Nos cœurs sont lourds à l’évocation de ce drame. Nos esprits sont meurtris à l’idée qu’en France, en 2020, on tue pour un dessin, on tue pour une idée, on tue parce qu’on est policier, militaire, juif, enseignant… On tue parce qu’on était au mauvais endroit au mauvais moment.

Notre pays est désarmé et faible. Faible par angélisme et par lâcheté. Faible par manque de courage et par renoncement. Faible parce que nous avons peur de nommer les choses alors que nous devons avoir le courage de prendre les mesures qui s’imposent.

Nous le devons... au nom de nos racines, au nom de nos valeurs et au nom de la France »

Plus de 11.000 décès sont à déplorer dans nos EHPAD depuis le début de la pandémie de coronavirus. Ce nombre dramatiquement élevé est indigne de notre Nation et de l'attention que nous devons tous porter au bien-être des personnes âgées.

Un trop grand nombre d'entre elles ont été abandonnées à leur sort par manque de moyens au sein de maisons de retraite malgré le dévouement des agents, insuffisament nombreux pour faire face à l’ampleur des besoins. De plus quand eux-mêmes sont contaminés, il n’existe aucune « Réserve opérationnelle » susceptible de venir en renfort.

Face à ce constat tragique, avec Eric PAUGET et Anne-Laure BLIN, respectivement Députés des Alpes-Maritimes et du Maine-Et-Loire, accompagnés par le soutien actif de plus d’une quarantaine de nos collègues du Groupe « Les Républicains » à l’Assemblée Nationale, nous avons déposé une proposition de loi pour améliorer la prise en charge de nos aînés.