Imprimer
Catégorie : Assemblée Nationale

Le chiffre des agressions subies par les Sapeurs-Pompiers dans l'exercice de leurs fonctions connaît une augmentation préoccupante. Rien qu’en 2016, 2.280 Sapeurs-Pompiers ont été victimes d’actes de violence, ce qui représente un taux inquiétant de 5 agressions pour 10.000 interventions. En 2015, ce taux était de 4,4 pour 10.000 interventions.

Les auteurs de ces violences sont parfois les victimes elles-mêmes ou des proches de ces dernières. Mais les agresseurs peuvent également être extérieurs à l'intervention proprement dite. Les Pompiers sont alors pris pour cibles car assimilés aux « Forces de l'ordre » en tant que représentants de l'État et de l'autorité républicaine.

Cette situation nous interpelle sur les difficultés d’exercice de la mission des Sapeurs-Pompiers alors qu'ils sont déjà exposés à des risques lourds dans l’accomplissement de leurs fonctions. Face à cette situation inacceptable, le Gouvernement doit impérativement améliorer la prévention de ces actes et renforcer la protection de ces femmes et de ces hommes qui portent assistance et secours à leurs concitoyens.